Aujourd’hui je m’attaque à un gros (très gros ?) dossier ! C’est certainement une des questions qui revient le plus souvent ! Comment choisir son boitier reflex ou hybride ? C’est très difficile de s’y retrouver tellement le marché est grand ! Même pour moi qui suis photographe avertie mais pas très geek des technologies, c’est parfois compliqué.

Je me penche actuellement moi-même beaucoup sur les boitiers car le mien vieillit et je cherche à le remplacer donc c’est le bon moment pour que mes recherches te servent aussi 🙂 Alors d’abord, sache que le marché des appareils photos bougent très très vite (comme toutes les nouvelles technologies d’ailleurs). Au passage, Canon vient d’annoncer des nouveaux boitiers hybrides qui, pour moi, révolutionnent clairement le marché ! Mais je te garde ça pour la fin de l’article (petit cliffhanger 🙂 ).

Avant de commencer, sache que je ne parlerai que de la partie photo car mes compétences de vidéaste s’arrêtent à filmer mon chien avec mon smartphone… Si tu veux aussi faire de la vidéo, je te conseille de te tourner vers d’autres articles ou vidéos YouTube de vidéastes qui ont déjà pas mal parlé du sujet, surtout récemment.

Selon les objectifs

Appareil photo Canon

Tu le sais très certainement déjà, mais le gros intérêt des boitiers reflex et hybride est que l’objectif est interchangeable. Il existe une multitude d’objectifs sur le marché. Si tu en possèdes déjà ou si tu as un entourage qui en possède, c’est un argument de poids pour déjà choisir le type de ton futur boitier.

Un objectif coûte très cher donc si tu possèdes déjà des objectifs ou si tu as la possibilité d’en emprunter autour de toi, c’est pas mal de faire en sorte que ces objectifs soient compatibles avec ton futur achat de boitier. Pour connaître la compatibilité des objectifs sur un boitier, il faut faire attention aux petites lettres qui accompagnent le nom du boitier et qui donnent le type de monture.

Voici un exemple des montures par marque. Je suis calée sur Canon, donc j’ai fait mes petites recherches pour Nikon et Sony en espérant que je me suis pas trompée !

MarqueMonture reflexMonture reflex APS-CMonture hybride
CanonEFEF-SRF
NikonFXDXZ
SonyA / FEEE

Selon la taille du capteur

Le capteur est certainement la pièce la plus importante de ton boitier. C’est lui qui va capter la lumière et la transformer en signal électrique pour donner tes photos. Il existe différents types de capteurs.

Le critère le plus important est sa taille. Les boitiers professionnels possèdent des capteurs dits plein format (ou full frame en anglais). Ces capteurs captent énormément d’information pour rendre une image d’une grande qualité. Ce sont aussi les plus coûteux forcément.

Il existe ensuite les capteurs APS-C qui sont plus petits. Il en existe d’autres mais c’est les 2 principaux capteurs qu’on rencontre.

Il faut toujours connaître la taille de ton capteur car en fonction de ça, tous les objectifs ne sont pas compatibles et tu auras peut-être un coefficient multiplicateur à prendre en compte ! Je t’en parle dans mon article pour choisir ton objectif.

Si ton budget est limité, pars plutôt sur un capteur type APS-C. Et soyons clairs, les capteurs APS-C restent TRES performants ! Il y a même des photographes professionnels qui préfèrent utiliser des capteurs APS-C pour plusieurs raisons :

  • les boitiers sont souvent un peu plus compacts
  • on profite du coefficient multiplicateur (les photographes d’animaux sauvages en sont très friands car un 600 mm est l’équivalent d’un 900 mm sur ces capteurs !)
  • accessoirement, ils sont moins chers

Par contre, si tu as un budget illimité et si ton but est de te professionnaliser un jour, je te conseille de partir sur un plein format. Là aussi il y a pas mal d’avantages avec ces capteurs :

  • meilleure capacité à monter en ISO (indispensable dans les situations de basse luminosité) et donc des photos d’une très grande qualité même à ISO élevés
  • meilleur piqué : c’est la capacité de ton boitier à rendre les détails, en animalier c’est idéal pour reproduire parfaitement les poils, plumes et autres vêtements de tes loulous
  • meilleure dynamique : j’en parle dans mon article sur l’histogramme. Pour faire simple il sera capable d’aller chercher du détail à la fois dans les hautes lumières et dans les ombres
  • plus grand nombre de déclenchements : un capteurs APS-C assume entre 50 000 et 150 000 déclenchements là où un plein format monte à environ à 300 000 déclenchements

Selon la sensibilité ISO

Appareil photo Nikon

Si tu as lu mon article sur les ISO, tu sais qu’ils te permettent de photographier même à basse lumière. Mais la contre-partie est que ton image deviendra granuleuse et perdra en qualité…

Tu verras sur les fiches techniques les capacités du boitier à monter en ISO. Ceci dit, cette valeur est inutile et ne veut rien dire ! Certains boitiers peuvent monter très haut en ISO mais au-delà de 3200 ISO les photos sont inexploitables tellement elles sont granuleuses…

Ce qui est intéressant, c’est de voir la qualité des images lorsqu’on monte les ISO. Ça tu le trouveras dans les tests réalisés sur certains sites. Je me fie surtout aux tests de lesnumériques.com pour faire mes choix. De manière générale, les boitiers plein format supportent beaucoup mieux les montées en ISO que les boitiers avec capteurs APS-C.

Selon les capacités en rafale

En photographie animalière, tu seras souvent confronté à des animaux qui ont la bougeotte et tu seras vite tenté d’utiliser la prise de vue en rafale. Tous les boitiers ne se valent pas en termes de rafales.

Les boitiers entrée de gamme proposent en général du 3 images/seconde. Les boitiers les plus performants proposent plus de 10 images/seconde ! Avec 3 images/seconde, tu as déjà de quoi faire. Si tu veux réaliser de la photo d’action, c’est plus confortable d’avoir plus.

Selon le format d’image

Pendant un moment, les marques misaient sur la course aux megapixels comme argument de vente. Bien qu’on le voit toujours, ça commence à s’essouffler et les gens ont fini par bien comprendre que ça ne sert pas à grand chose et que pour 99,99% des cas, 10 MP est largement suffisant !

La plupart des boitiers proposent entre 18 et 34 MP. Soyons clairs, 34 MP ça ne sert qu’aux photographes qui réalisent des photos pour les publicitaires, celles qui seront affichées en très grand sur les bords de route ou dans le metro. Donc l’intérêt pour le commun des mortels est nul…

Après tout dépend de ce que tu comptes faire de tes photos. Si tu es du genre comme moi à pas mal recadrer tes photos sur ordinateur, avoir beaucoup de megapixels est utile ! Ou encore si tu comptes exposer tes photos et les imprimer en tableaux.

Si ton but est de faire des photos pour réaliser des tirages classiques (type 13×19) ou pour les laisser sur ordinateur, tu n’auras pas besoin de beaucoup de megapixels. Il faut aussi prendre en compte que plus tu as de megapixels, et plus tes photos seront lourdes ! Il te faudra alors prévoir des grosses cartes mémoire et des disques durs conséquents pour stocker tout ça sur le long terme !

Selon son poids

Appareil photo Nikon

Si tu es du genre nomade à partir en longue randonnée avec ton matériel, le poids de ton futur boitier compte beaucoup ! Les boîtiers reflex sont plus lourds que les boîtiers hybride. Dans les boîtiers reflex, les plein format sont plus lourds également que les APS-C.

Fais tout de même attention car à prendre trop léger, il se peut qu’il soit plus fragile ! Il existe des boîtiers dits “tropicalisés“, c’est à dire qu’ils sont “étanches” et peuvent faire face à la pluie ou au sable (pas au point d’aller faire une excursion sous-marine, on s’entend). Les boîtiers tropicalisés sont plus chers et souvent un peu plus lourds. Mais si tu comptes te balader partout en voyage avec, il vaut mieux troquer quelques centaines de gramme contre un boitier tropicalisé…

Selon sa connectique

On néglige souvent la connectique mais c’est quand même important à regarder ! Pour les vidéastes bien sûr qui veulent brancher des micro ou pour les photographes de studio qui veulent proposer un retour sur télé des photos en direct par exemple. Après, à toi de voir quel type de connectique il te faut selon ton usage.

Si tu penses un jour te lancer dans le photoreportage (concours, mariages, événements en tout genre), je te conseille très vivement d’avoir un boitier qui accueille deux cartes mémoire ! Car une carte mémoire c’est très fragile… Et tu imagines bien que si elle te lâche avec toutes les photos du mariage dessus, t’es bien dans la merde… Alors que les boitiers avec deux slots de carte mémoire permettent une double sauvegarde des photos donc moins de risque de faire chou blanc.

Selon la marque

Là aussi, soyons honnêtes avec nous-même, la marque a assez peu d’importance en soi… Toutes les marques proposent des gammes différentes avec des robustesses similaires et des capacités plus ou moins similaires.

Là où la marque a son importance, c’est dans sa compatibilité avec les objectifs. J’en ai parlé plus haut, mais la marque va donner le type de monture qu’il te faudra pour tes objectifs et c’est ce critère qui est important !

Selon ton budget !

Photographe au Mont Saint-Michel

Il existe toutes les gammes de prix pour un boitier photo ! Donc je te conseille de partir avec déjà un ordre d’idée de ton budget pour déjà limiter les possibilités.

Un boitier te suivra entre 3 et 5 ans si tu l’utilises de façon plutôt intensive (selon la gamme que tu choisiras). Il tiendra beaucoup plus longtemps s’il ne te sert que ponctuellement.

Tous les boitiers sont bons ! Si tu démarres en photographie, prends un boitier entrée de gamme (entre 250 et 400€), ça te suffira largement pour commencer la photographie et apprendre à t’amuser avec. Le plus gros et de loin le meilleur investissement à faire en photographie c’est sur les objectifs ! C’est eux qui feront toute la différence, pas ton boitier.

Si ton but est de te professionnaliser, tu peux partir sur des boitiers qu’on appelle semi-professionnels. Ils permettent une meilleure montée en ISO et possèdent plus de déclenchements que les boitiers en entrée de gamme. C’est pour les budgets entre 400€ et 900€.

Au-delà, tu partiras sur des boitiers professionnels allant de 1000€ ou plutôt à partir de 1200€ neuf) jusqu’à 5000€.

Choisir un boitier reflex ou hybride ?

Il s’agit là d’un grand débat ! Déjà, quelle est la différence entre un reflex et un hybride ? La différence est le viseur !

Pour faire simple, sur un boitier reflex, ce que tu vois dans ton viseur est une image réfléchie par un miroir. L’avantage est que tu vois réellement et en temps réel ce qui se passe devant toi. Pour parler technique, lorsque tu déclenches, tu entends le fameux “clic” qui correspond au moment où le miroir se lève pour laisser la lumière atteindre le capteur.

Sur un boitier hybride, il n’y a pas de miroir (tu entendras parler aussi de mirrorless). Lorsque tu regardes dans le viseur d’un hydride, ce que tu vois est une image numérique. Les hybrides ont mis beaucoup de temps à percer dans le milieu professionnel car il y avait un temps de latence entre l’image visible dans le viseur et la réalité (entre autre). Aujourd’hui, la technologie hybride est largement au niveau des boitiers reflex.

Ces dernières années, les marques ont annoncé une à une la sortie de nouveaux boitiers professionnels plein format hybride. Sony a entamé la marche et toutes les grandes marques ont suivi avec plus ou moins de réussite.

Voici une petite liste des avantages et inconvénients sur chacune des technologies :

ReflexHybride
+ robustesse+ poids
+ longévité batteries+ viseur numérique personnalisable
+ objectifs disponibles+ performance autofocus
– poids– longévité batterie
– évolution future du marché

Selon moi, l’hybride est clairement l’avenir de la photographie, je n’ai plus aucun doute là-dessus. Je pense que l’évolution du reflex ne va pas tarder à s’arrêter pour laisser place à l’hybride. Ils sont beaucoup plus performants en vidéo et en technologie d’autofocus. Ils n’ont plus rien à envier à nos bons “vieux” reflex !

L’inconvénient à l’heure où j’écris ces lignes est que le parc optique reste assez limité car Nikon et Canon entament seulement la vraie compétition à l’hybride là où Sony est déjà lancé depuis de bonnes années. Mais c’est l’inconvénient à très court terme car les marques (notamment Sigma) ont déjà annoncé l’arrivée de nombreuses focales compatibles avec ces nouveaux boitiers professionnels hybrides.

Selon moi, aujourd’hui, ça serait une erreur de se tourner vers le reflex. Les tarifs des hybrides sont comparables aux reflex. Ça demande cependant une nouvelle prise en main car ce sont des boitiers plus petits et légers et possèdent une ergonomie assez différente du reflex.

Pour conclure !

Comme je ne suis pas une grande geek de matériel, je laisse les autres en parler bien mieux que moi ! Voici une sélection 2020 de boitiers hybrides pour tous les budgets. Et voici la sélection 2020 de boitiers reflex !

Ces articles ont été rédigé en début d’année donc ils ne considèrent pas les dernières annonces de Canon en termes d’hybride. De mon côté, j’économise pour partir sur l’EOS R6 qui est une pure merveille et qui correspond parfaitement à mes attentes ! Il coûte un petite fortune mais il faut bien ça pour assumer mon activité professionnel 🙂

J’espère que ce petit guide t’auras aidé ! N’hésite pas à poser tes questions dans la partie commentaire. Cet article peut certainement être amélioré. J’ai probablement pas pensé à tout.

D’ici le prochain article, n’oublie pas de demander ton livre gratuit sur “Les 3 plus grandes difficultés du photographe animalier et comment y faire face”. D’ici là, prends bien soin de toi, fais de belles photos et amuse-toi ! 🙂

Si cet article t'a plu, partage-le !
  • 7
    Partages

3 thoughts on “Comment choisir son boitier reflex ou hybride”

  1. Très bon article ! Est ce que tu as une idée de l’efficacité des bagues adaptatives canon FF sur mirrorless ? Notamment sur l’autofocus. Comme tu dis, Sony a une longueur d’avance. Qu’est ce qui te retient de faire le switch ?

    1. Merci Lâm 🙂 De ce que j’en sais la bague Canon entre EF et RF ne donne aucune latence dans la mise au point, aucune déformation. Après les tests que j’ai vu ont été faits avec des objectifs Canon. A voir si ça tient aussi bien la route avec du Tamron ou du Sigma par exemple. Concernant le switch avec Sony c’est simplement une question d’ergonomie. je suis habituée à Canon donc j’ai pas tellement envie de faire l’effort de me réhabituer à une autre marque. Et en plus de ça mon père a un très beau parc optique Canon donc c’est plus pratique pour lui emprunter des objectifs occasionellement ;p

Laisser un commentaire