Trouver l’objectif de ses rêves peut très vite devenir un calvaire ! Quand on doit mettre plusieurs centaines voire milliers d’euros dans du matériel, il faut dire que ça demande un minimum de réflexion.

Il existe une pelleté de tests et de caractéristiques propres à chaque objectif ! Si t’as pas envie d’y passer 100 ans et si tu es comme moi, c’est-à-dire pas un gros geek de nouvelles technologies, c’est peut-être pas ta tasse de thé !

Je me suis penchée sur la question récemment concernant les meilleurs objectifs du marché actuellement pour faire de beaux portraits animaliers. J’ai fait une revue des critères importants à considérer dans ton choix et j’ai listé, selon moi, les meilleurs objectifs !

A quoi ressemble l’objectif parfait ??

1. La focale

Le tout premier critère à étudier dans le choix de ton futur achat, c’est la longueur focale. Qu’est-ce que c’est la longueur focale tu vas me dire !

La longueur focale, techniquement parlant, c’est la distance qui sépare la lentille de l’objectif, de ton capteur. Sur un objectif 600 mm, tu auras 60 cm entre la lentille et ton capteur. Sur un objectif 50 mm, tu n’auras que 5 cm. Tu imagines vite lequel est le plus encombrant ! 😉

Les objectifs en dessous de 50 mm sont considérés comme des objectifs grands-angles. C’est idéal pour intégrer du paysage à tes photos ou pour prendre des photos “vue du dessus”. Un exemple d’une image prise au 18 mm :

Image au 18 mm
Photo au 18 mm

Les objectifs au dessus de 85 mm sont des téléobjectifs. Ils permettent de capturer des scènes éloignées. Ils sont parfaits pour le portrait. Un exemple d’une photo prise au 200 mm :

Photo au 200 mm
Photo au 200 mm

Les objectifs entre 50 et 85 mm sont dits des objectifs “standards“. Ils sont très polyvalents. Ces focales permettent d’être à l’aise sur du paysage comme sur du portrait.

Maintenant, attention au coefficient multiplicateur ! Selon la taille du capteur sur ton boitier, il faudra multiplier la valeur de ta focale. Je t’en parlerai dans un autre article. Sache juste que si ton boitier ne possède pas un capteur plein format, si tu utilises un objectif 50 mm par exemple, il sera sur l’équivalent d’un objectif 75 mm si tu es chez Nikon. Tu peux utiliser le tableau en dessous pour t’y retrouver :

Objectifs Plein CapteurObjectifs Capteur APS-C Nikon / Pentax / Fuji / Sony / MinoltaObjectifs Capteur APS-C CanonObjectifs Capteur 4:3 Lumix / Olympus
14 mm21 mm23 mm28 mm
18 mm27 mm29 mm36 mm
21 mm32 mm34 mm42 mm
24 mm36 mm39 mm48 mm
28 mm42 mm45 mm56 mm
35 mm53 mm57 mm70 mm
50 mm75 mm81 mm100 mm
70 mm105 mm113 mm140 mm
85 mm128 mm138 mm170 mm
105 mm158 mm170 mm210 mm
135 mm202 mm219 mm270 mm
200 mm300 mm324 mm400 mm
300 mm450 mm486 mm600 mm
400 mm600 mm648 mm800 mm
600 mm900 mm972 mm1200 mm
Tableau des coefficients multiplicateurs

2. Autofocus rapide !

Quand on fait du portrait animalier, on a rarement la joie de travailler avec des modèles très sages qui ne bougent pas d’un poil… Tu dois donc t’intéresser à des objectifs qui te permettront de photographier des animaux qui bougent un peu… Beaucoup… Des vraies tornades…

Il faut donc un autofocus performant. Face à une petite tornade, au moment où tu galères bien comme il faut à attirer son attention pour lui décrocher un regard, imagine que durant cette toute petite fraction de seconde si rare, ton objectif rame et tu loupes ta mise au point ! La catastrophe !

Ou encore au moment où ton adorable bébé animal court joyeusement vers toi ! Tu veux capturer son bel esprit de liberté et de bonheur ultime… et non ! Tu rates car l’autofocus ne veut pas faire sa mise au point…

Tous les objectifs ne possèdent pas d’autofocus ! Il existe des objectifs où seule la mise au point en manuel (en tournant la bague de mise au point) est possible. Il existe aussi des marques qui intègrent la technologie de mise au point dans le boitier et non pas dans l’objectif (notamment chez Nikon).

Les technologies de motorisation utilisées changent rapidement avec les années et sont différentes selon les marques. Chez Canon, la technologie USM est plus performante que la technologie STM par exemple (mais plus chère forcément !). Le plus simple est de lire les tests sur des sites fiables comme sur Les Numériques qui teste la performance des autofocus. Tu pourras comparer les tests de plusieurs objectifs pour te faire idée.

Le mieux reste de tester l’objectif ! Chez un vendeur ou en l’empruntant à quelqu’un.

3. La flexibilité

L’idéal est d’avoir un matériel te permettant de faire face à n’importe quelle situation. Tu veux prendre ton ami Pollux en gros plan ? Un bonne focale de 70mm voire plus fera l’affaire ! Tu veux encore photographier ton ami Pollux mais cette fois avec ce magnifique paysage en arrière-plan ? Un grand angle sera plus adapté, type 24 mm par exemple.

Il existe deux types d’école en photographie :

  • Le clan des zooms : ceux qui préfèrent zoomer et dézoomer à gogo et ne pas louper une miette du shooting
  • Le clan des focales fixes : ceux qui préfèrent courir partout et changer d’objectif, quitte à louper quelques instants précieux

J’appartiens plutôt au clan des focales fixes parce que j’adore les superbes bokeh qu’on peut obtenir avec ces lentilles que je trouve parfaites ! Elles ont bien souvent l’avantage d’être compactes, légères, et proposent une qualité d’image exceptionnelle pour une prix moins élevé.

Mais j’avoue que je me laisse rapidement tenter par un bon zoom quand je me retrouve face à une tornade ou quand le temps ne se prête pas vraiment au risque de changer d’objectif toutes les 5 minutes !

Il y a donc des avantages et des inconvénients dans les 2 clans :

Focale fixeZoom
+ Légèreté+ Polyvalence
+ Compacte+ Souplesse
+ Piqué– Poids
+ Ouverture max– Ouverture
– Changement d’objectif 

C’est avant tout une question de goût et de pratique. A toi de savoir ce qui te convient le mieux. Emprunte des objectifs et teste sur une ou plusieurs journées pour voir ce que tu préfères. Les focales fixes sont moins chères mais il en faudra plusieurs pour pouvoir faire face à différentes situations, là où il ne faudra peut-être qu’un seul zoom mais beaucoup plus cher !

4. De bonnes capacités en basse lumière

Il est indispensable de choisir un objectif lumineux pour être capable de photographier en basse lumière tout en gardant une vitesse d’obturation potable !

Contrairement au portrait humain, le flash n’est pas toujours une option envisageable pour photographier l’ami Felix, et tu pourras rarement te permettre de trop allonger ton temps d’obturation car Felix a la bougeotte et ne tient pas forcément la pose !

En intérieur, il y a souvent l’occasion de jouer avec la lumière d’une fenêtre ou d’allumer une lumière. En extérieur, si le ciel se couvre et que le shooting a lieu en sous-bois, ça peut vite devenir très compliqué sans objectif lumineux !

Il n’y a donc pas le choix, il faut un objectif lumineux. Tu seras très très vite limité avec un objectif ouvrant à maximum f/4 ou f/5.6 par exemple. L’idéal est d’être au moins à f/2.8.

5. La stabilisation optique

Si tu t’es déjà penché(e) sur la question des objectifs pour portrait animalier, tu as dû entendre parler de stabilisation optique.

Qu’est-ce que c’est ??

C’est une option qu’on retrouve sur certains objectifs très haut de gamme et qui permet de diminuer la vitesse d’obturation sans avoir de flou !

Par exemple, sur une lentille classique type 50mm, pour ne pas avoir de flou de bougé, il faut avoir une vitesse d’obturation d’au moins 1/50s (sur un capteur plein format). Et bien si l’objectif est stabilisé, tu pourras encore diminuer ta vitesse. Si la stabilisation permet de rattraper 1 stop par exemple, tu pourras descendre à 1/25s. S’il permet de rattraper 2 stops, tu pourras même descendre à 1/12s sans avoir de flou !

Soyons honnête, ce n’est pas indispensable. D’autant plus que ces objectifs sont terriblement chers. D’autant plus qu’en photographie animalière on travaille avec des hautes vitesses pour éviter les flous de mouvements. C’est très rares d’avoir des difficultés avec les flous de bouger. A moins que tu tombes sur un sujet qui sache parfaitement poser !

La stabilisation porte plusieurs noms en fonction des marques. Tu retrouveras les mentions “IS” chez Canon, “VR” chez Nikon, “VC” chez Tamron ou “OS” chez Sigma.

6. Sa compatibilité

Tous les objectifs ne sont pas compatibles avec tous les boîtiers. Certains objectifs ne sont compatibles qu’avec des capteurs APS-C mais pas avec un capteur plein format.

Par exemple, chez Canon, les objectifs EF sont compatibles avec tous les boîtiers Canon, qu’ils soient plein format ou APS-C. Par contre, les objectifs EF-S ne sont compatibles qu’avec les boîtiers APS-C !

Chez Nikon ce sont les objectifs FX qui sont compatibles avec tous les boîtiers. C’est les objectifs DX qui sont compatibles uniquement sur les APS-C. C’est important à prendre en compte car si tu veux acheter plus tard un plein format, ces derniers ne seront plus utilisables sans bague d’adaptation.

Avec l’arrivée des hybrides plein formats, les marques commencent à renouveler leurs parcs optiques donc affaire à suivre concernant les compatibilités entre boîtiers.

Bon, c’est des histoires assez techniques tout ça et j’avoue que c’est pas ce qui m’intéresse le plus en photographie. Renseigne-toi en lisant les tests d’objectifs pour faire ton choix.

7. La marque

Tu peux bien sûr décider de n’utiliser que des objectifs de la marque de ton boitier. Cependant sache qu’il existe des marques alternatives qui proposent d’excellents objectifs similaires, souvent moins chers.

Parmi les plus connus, il y a Sigma, Tamron ou encore Zeiss. Presque tous les objectifs existants sur Nikon, Sony ou Canon existent aussi chez une de ces marques. Et ce n’est pas forcément parce qu’ils sont moins chers qu’ils sont moins bien…

Les objectifs que je te conseille en portrait animalier selon ton budget

Si tu débutes – Moins de 300€

Si tu débutes en photographie et si tu veux commencer à t’éclater avec un objectif lumineux, polyvalent, et parfait pour le portrait, voici la pépite à avoir dans ton sac photo !

Je te parle du 50 mm f/1.8. Tu le trouveras pour environ 150€ que ce soit côté Canon ou côté Nikon en neuf.

Comme pour beaucoup de photographes, il a été mon premier objectif lumineux de portrait. J’ai énormément appris avec cette focale et je l’utilise encore beaucoup aujourd’hui. Pour ce prix, il faut l’avoir ! Bon, tu imagines qu’à ce prix là il n’est pas parfait. L’autofocus est assez mou, le piqué est assez faible et il donne pas mal d’aberrations chromatiques. MAIS, encore une fois, à ce prix-là, on lui pardonne très volontiers tous ses défauts 🙂

Voilà un exemple de photo prise avec mon 50 mm f/1.8 :

50 mm f/1.8
50 mm f/1.8

Pour la photo d’action

Si tu veux prendre des photos d’animaux en action à la Claudio Piccoli, que ce soit sur des concours équestres, ou des concours d’agility, tu devras te tenir à distance et pouvoir dégainer rapidement.

Je te conseille de partir sur un téléobjectif et plutôt un zoom. L’idéal est le 70-200 mm.

Si tu as un gros budget, le meilleur reste l’objectif 70-200 mm f/2.8 stabilisé. Tu le trouveras aux alentours de 2 100€ chez Canon ou Nikon. L’équivalent chez Tamron ou Sigma est aux alentours de 1 300€.

Si c’est trop cher pour toi, tu peux te rabattre sur le 70-200 mm f/4. Le premier prix chez Canon est à 700€. En version stabilisé il est autour de 1300€.

Voilà une photo prise au 70-200 mm f/2.8 stabilisé :

70-200 mm f/2.8 IS
70-200 mm f/2.8 IS

Pour le portrait

Pour du portrait plus “statique”, plusieurs choix s’offrent à toi ! Si tu es comme moi, fan de focales fixes, la gamme que je conseille énormément, c’est la gamme des Sigma Art. Ces objectifs son juste d’une qualité exceptionnelle !

Tu peux partir sur un 85 mm f/1.4 (environ 1 100€) ou bien le 135 mm f/1.8 (1 300€). Ce sont des objectifs réputés, solides. Bref, tu l’auras compris, ce sont mes objectifs chéris ! Tu peux aller voir les photos d’Audrey Bellot qui photographie essentiellement avec le 85 mm f/1.4 pour te faire une idée de sa qualité.

Si tu es plutôt adepte du zoom, tu peux te tourner vers le 24-70 mm f/2.8 qui est très polyvalent et qui a été élu meilleur objectif pour le portrait animalier par plusieurs photographes anglophones.

Conclusion sur l’objectif parfait

Pour conclure, tu vois que l’objectif parfait n’existe pas ! Il y a une multitude d’éléments à prendre en compte. Selon tes envies, tes pratiques, ton niveau, et surtout ton budget.

Oui, car un objectif c’est un gros (très gros ?) budget ! Mais sache que c’est de loin le meilleur investissement à faire pour ton matériel ! Mieux vaut un boitier milieu de gamme avec un très bon objectif que l’inverse. C’est lui qui donnera toute la qualité à tes photos donc ne le néglige pas !

En plus de ça, c’est un investissement sur le long terme. Car à moins de faire tomber ton objectif ou de le faire passer sous un tracteur, il est presque increvable et pourra te suivre sur de longues années ! Crois-moi, si tu choisis bien tes objectifs, tu finiras par les changer par lassitude et pas parce qu’ils ont lâché.

Voilà, j’en ai fini pour ce côté matériel. N’hésite pas à poser toutes tes questions dans la barre commentaires ! Je ferai de mon mieux pour te répondre 🙂 Si le contenu du blog te plaît, partage-le un maximum sur les réseaux pour permettre à d’autres personnes d’apprendre la photographie animalière et contribuer à faire connaitre le blog. Abonne-toi en dessous de l’article pour recevoir ton livre gratuit !

D’ici le prochain article on se retrouve sur les réseaux Facebook, Instagram et FlickR. Prends bien soin de toi et fais des photos !

Si cet article t'a plu, partage-le !
  • 7
    Partages

One thought on “Le meilleur objectif pour le portrait animalier”

Laisser un commentaire