On a tous des notions plus ou moins floues de ce qu’est la perspective et on a tous déjà joué avec sans vraiment se le dire. Qui, par exemple, n’a jamais fait ça ?

Effet de perspective
Effet de perspective

Mais la perspective est un sujet complexe. Et en photographie, c’est à elle que l’on doit des courbes disgracieuses ou des effets sortis d’une quatrième dimension sans forcément le vouloir…

Qu’est-ce que la perspective ?

Je sais pas pour toi, mais quand on me parle de perspective, je repense à mes cours d’art plastique du Collège avec ça :

Perspective et lignes de fuite
Perspective et lignes de fuite

Finalement, la perspective est ce qui fait qu’on peut donner une sensation de 3 dimensions à de la 2 dimensions. 

Ok, c’est pas très clair dit comme ça… Je recommence.

Un dessin, une peinture ou une photographie, c’est de la 2 dimensions. Il n’y a pas de profondeur dans un tableau à l’inverse d’une sculpture par exemple. Mais les effets de perspectives indiquent à notre cerveau qu’il y une 3ème dimension et donc de la profondeur.

La perspective donne aussi une notion de distance. Si on respecte les points de fuite, un objet qui est loin sera plus petit qu’un objet qui est près. Mais on peut aussi jouer avec cette perspective pour tromper le cerveau. Comment ? En faisant croire au spectateur que deux objets sont sur le même plan alors qu’il peuvent être très loin l’un de l’autre. Exemple !

perspective

Perspective

En quoi la perspective sert pour la photographie ?

C’est pas tout de dire que jouer avec les perspectives c’est super pour faire des photos originales ou puissantes, mais comment on l’utilise vraiment ?

Sur cette photo par exemple, j’ai joué sur la perspective pour que la tête paraisse plus grosse. Ça met en avant sa curiosité et ça donne la sensation au spectateur qu’il est observé, que la chienne essaye d’entrer dans son cercle d’intimité.

Et pourtant il m’a simplement suffit de me placer suffisamment proche pour que sa tête paraisse plus grosse que ce qu’elle est vraiment.

Il y a deux facteurs qui vont influencer la perspective sur tes photos :

  • La distance focale
  • La distance entre l’objectif et le sujet

3Parlons focale, parlons objectif

D’abord, qu’est-ce que la focale ? La focale est la distance entre ton capteur et la lentille de ton objectif. Autrement dit, ça dépend de ton objectif ! Les zooms permettent de choisir différentes focales alors que les lentilles fixes n’en permettent qu’une seule.

Ce qu’il faut savoir également, c’est que la focale qui se rapproche le plus de la vision humaine est de 50 mm. On dit que 50 mm est la focale “normale”. Les objectifs avec des focales inférieures à 50 mm sont des grand angles voire super grands angles. Les objectifs avec une focale supérieure à 50 mm sont des téléobjectifs. Certains zoom peuvent aller du grand angle au téléobjectif (18 mm à 85 mm par exemple).

Distance focale au service de la perspective ?

Maintenant que les bases sont posées, on va parler des distorsions induites par les objectifs. Ou plutôt on va mettre en lumière la NON distorsion de la perspective par la distance focale !

Non! La distance focale due à votre objectif ne fausse pas la perspective !

Distorsion en coussin (grand angle)
Distorsion en coussin (grand angle)

Un vieil adage dit que si tu possèdes un objectif grand angle (avec un focale inférieure à 50 mm), il est possible que les perspectives soient déformées. Ça donnerait une perspective en coussin comme j’aime dire. Les lignes extérieures auraient tendance à êtres courbées vers l’intérieur de la photo comme on peut le voir sur la photo en dessous :

DSC_2740

Distorsion en barillet (téléobjectifs)
Distorsion en barillet (téléobjectifs)

Au contraire, les téléobjectifs, qui ont donc une longue focale supérieure à 50 mm, donneraient une distorsion en barillet. Cette fois, le téléobjectif aurait tendance à compresser les perspectives.

Seulement tout ceci est FAUX ! La preuve en image :

Toutes ces images ont été prises à la même distance du sujet, sur trépied et elles ont ensuite été recadrées via Lightroom pour pouvoir les comparer. Tu vois une différence de perspective ? Non ? Et bien il n’y a aucune différence !

Alors pourquoi est-ce que cette idée reçue selon quoi la focale a un impact sur la distorsion de la lumière est-elle si présente ?

Tout simplement parce que lorsque tu utilises une focale courte, tu vas automatiquement te rapprocher du sujet ! Donc finalement, la seule chose à prendre en compte pour ne pas déformer les perspectives, c’est la distance avec ton sujet.

Distance avec le sujet : le piège du selfie

A l’heure où les selfies font rage sur la toile (oui, ça fait synopsis de film dramatique…), la perspective en photographie est d’autant plus mise à l’épreuve ! Je suis sûre que tu as déjà essayé de te prendre en selfie et que tu as obtenu au moins une fois un résultat qui ressemble à ça…

Selfie et perspective
Selfie et perspective

Un front démesurément grand, un nez monstrueux, un tout petit menton, … Bref, Quasimodo bonjour ! Et pourtant quand tu te regardes dans le miroir, c’est pas si pire !

Tu l’auras compris, c’est encore une histoire de perspective ! Concrètement, tout est une histoire de distance avec le sujet. Plus tu es proche du sujet, et plus tu risques de déformer ton sujet. Pour un portrait réaliste, il faut se tenir au moins à 2 m du sujet. Autrement, la personne que tu auras photographiée ne te dira pas merci pour son visage déformé !

La plupart des téléphones corrigent par eux-mêmes les problèmes de perspectives des selfies et les applications connues le font également. Ça t’évite de prendre peur en te prenant en photo avec le téléphone à quelques cm du visage (et ça serait moins vendeur !).

De manière générale :

Pour avoir une image aussi proche que possible de la vision humaine, il faut photographier à au moins 2 m du sujet.

Pour aller plus loin : l’objectif fisheye

Le fisheye est un objectif très particulier, qui, comme son nom l’indique, ressemble à un œil de poisson. Je te rassure, ce n’est pas que sa forme qui en fait un objectif particulier, mais son angle de prise de vue de 180°. La déformation qu’il induit est très caractéristique de ce type d’objectif et c’est pour celà que je t’en parle !

Le photographe Randy Scott Slavin a su en tirer des clichés des plus farfelus. Je trouve que cet objectif permet un style d’image puissamment artistique car avec lui, la perspective passe dans une quatrième dimension. Comme quoi la distorsion n’est pas forcément un vilain défaut !

Si cet article t'a plu, partage-le !

3 thoughts on “Photographie : quand la perspective s’en mêle”

Laisser un commentaire