La règle des tiers en photo, c’est vendu comme LA règle d’or à tout photographe initié ! Il existe pourtant plusieurs techniques en photographie pour apprendre à cadrer ses photos. Maîtriser ses compositions, c’est essentiel pour créer des photos qui racontent réellement une histoire, qui accrochent le regard et qui marquent le spectateur.

Dans cet article je vais donc te parler des techniques que tu peux utiliser pour mettre en valeur ton sujet !

Pourquoi cadrer une photo ?

Pour commencer, pourquoi est-ce important de cadrer ses photos ? Pourquoi se prendre la tête à ce sujet ? Après tout il arrive qu’on fasse de très belles photos de manière complètement instinctive.

C’est avec l’expérience qu’un photographe acquiert un “bon œil”. Il est alors capable de repérer des façons de cadrer sans trop y réfléchir pour faire passer son message. Quand on manque d’expérience, on a tendance à cadrer ses photos de façon… “bateaux” car on n’a pas encore expérimenté les différentes façons de cadrer et on peut faire des erreurs qui empêchent le spectateur de comprendre notre photo.

Des photographes expérimentés ont alors donné quelques règles qui permettent ne pas tomber dans certains pièges et d’avoir de bons cadrages. Mais avec l’expérience, le “bon cadrage” s’appuie à la fois sur l’instinct et sur le raisonnement.

Mais bref, on va parler de ces quelques règles qui ont le mérite d’exister pour guider nos premiers pas de photographe en herbe 🙂

La règle des tiers

La règle des tiers est connue et certainement beaucoup trop adulée. Je suis sûre que tu l’as connais déjà ou que tu en as au moins entendu parler.

Si c’est pas le cas, je vais t’expliquer ce que c’est. Il s’agit d’une technique qui consiste à diviser l’image en 9 parts égales. L’idée est de placer les éléments importants de la photo sur les lignes et points de force.

Règle des tiers
Règle des tiers
Règle des tiers
Original
Original

Je le dis tout de suite, cette règle fonctionne dans certains cas mais c’est loin d’être la seule ! Rien ne t’oblige à suivre cette technique qui n’est pas toujours le meilleur choix pour cadrer tes photos. Au passage, je te déconseille d’activer la grille de la règle des tiers sur ton appareil photo, ça t’évitera de trop utiliser cette règle et ça te libérera pour tenter d’autres compositions 🙂 C’est en tentant plein de nouvelles choses et en les analysant qu’on progresse.

Le nombre d’or

Composer une photo via le nombre d’or c’est difficile ! Alors je vais t’épargner les cours de Maths compliqués sur le ratio de Fibonacci et les savants calculs qui permettent de comprendre cette règle.

Pour faire simple, il s’agit d’une règle Mathématiques qu’on retrouve énormément dans la nature et qui explique les proportions du corps humain, des coquillages, des fruits, etc. La nature est calquée sur ces proportions (bien que cette règle est parfois contestée). On l’appelle aussi la proportion divine car on considère que c’est la proportion parfaite, qui représente la beauté.

Le nombre d’or a cette représentation graphique (entre autre) :

Nombre d"or

Le nombre d’or a beaucoup été utilisé en peinture et en architecture. Mais il existe aussi en photographie ! J’ai fait l’exercice de reprendre certaines de mes photos et de voir si la spirale du nombre d’or s’y applique. J’ai fait des découvertes sympa ! Bien sûr, je n’avais pas du tout réfléchi à cadrer ma photo selon le nombre d’or au départ, mais je l’ai sélectionnée car elle me plaisait et certainement que ses proportions y sont pour quelque chose.

Nombre d'or
Nombre d'or
Nombre d'or
Original
Original

La règle d’or a l’avantage d’être plus subtile que la règle des tiers et de donner une belle harmonie à tes photos. On peut essayer d’y penser au recadrage de nos photos en post-traitement !

Les cadres et les lignes

En dehors des proportions, il existe d’autres astuces pour capter l’attention du spectateur vers ton sujet ! Les cadres sont un moyen super efficace et simple à utiliser pour amener le regard vers le sujet.

Tu peux utiliser des cadres “évidents” comme l’embrasure d’une porte ou d’une fenêtre par exemple. Tu peux aussi utiliser des cadres plus subtiles via des branchages ou des jeux d’ombres/lumières.

Cadre
Cadre
Cadre
Original
Original
Cadre
Cadre
Cadre
Original
Original
Cadre
Cadre
Cadre
Original
Original

Les lignes et les courbes sont aussi un formidable moyen de guider le regard ! Apprends à repérer ces petites choses autour de toi qui peuvent former des lignes vers ton sujet. Tu pourras alors jouer avec pour qu’elles mettent en valeur ton sujet.

Encore une fois, ces lignes peuvent être physiques, comme une branche ou une barrière. Ou bien elles peuvent être imaginaires. La ligne imaginaire la plus évidente, c’est celle qui est devant le regard. Nos yeux vont automatiquement chercher à savoir ce qu’il regarde et va balayer la photo devant.

Sur l’exemple en dessous, il y a les lignes du chemin qui mènent le regard du spectateur jusqu’à mon sujet qui est le chien et la petite fille. Pour renforcer ça, il y a un cadre imaginaire avec l’ombre des arbres sur les côtés et la lumière qui arrive derrière. Une fois le regard du spectateur sur mon sujet, il y a un effet “ping-pong” sur la ligne imaginaire qui relie les regards du chien et de la petite fille.

Lignes
Lignes
Lignes
Original
Original

Structurer l’espace

Tu peux aussi composer tes photos de façon à structurer l’espace. Tu as peut-être entendu parler d’espace positif et d’espace négatif ?

La plupart du temps, quand tu veux mettre en valeur ton sujet, tu fais ta mise au point sur lui et tu mets une petite profondeur de champ pour flouter ton arrière-plan. Et bien grâce aux espaces négatifs et positifs, tu peut trouver d’autres moyens de cadrer ta photo de façon à mettre en avant ton sujet.

Sur ce principe, tu considères qu’il existe deux choses sur ta photo :

  • L’espace positif : c’est ton sujet. Si tu prends tout l’espace que prend ton sujet sur ta photo, ça te donne l’espace positif
  • L’espace négatif : c’est tout le reste ! Tout ton arrière-plan, et tout ce qui n’est pas ton sujet forme ton espace négatif

Tu peux alors jouer avec l’espace négatif pour mettre en avant ton espace positif. Comme ça par exemple :

Espaces négatifs et positifs
Espaces négatifs et positifs
Espaces négatifs et positifs
Original
Original

Pour que ça fonctionne, tu dois utiliser un espace négatif plutôt neutre et uni. Le ciel, la mer, la brume sont d’excellents espaces négatifs par exemple. Quand tu es à un endroit qui semble ne pas avoir grand intérêt comme une immense prairie verte sans un arbre et rien qui dépasse, c’est l’occasion ou jamais de jouer avec ces espaces ! Ça donne des photos superbement épurées et qui invitent quelque part au rêve.

Espaces négatifs et positifs
Espaces négatifs et positifs
Espaces négatifs et positifs
Original
Original

Intégrer des détails

Que ça soit sur une série photo ou bien sur une photo “solo”, aller photographier des détails peut être très intéressant pour ta composition ! Quand tu te rapproches énormément de ton sujet ou d’une partie de ton sujet, le spectateur est intrigué car ce n’est pas un point de vue “ordinaire”.

Après tout, est-ce que tu t’es déjà approché du chat d’une amie au point de presque lui toucher les moustaches ? Je ne sais pas pour toi mais moi je ne l’ai pas encore fait. Prendre en photo des détails, c’est cadrer sa photo de très près et entrer dans l’intimité de ton sujet. Et là ça devient intéressant pour celui qui regarde ta photo ! Il peut lui aussi entrer dans l’intimité de ton animal.

Et sur une série, ça apporte ce petit plus. Ça donne en plus de ça de super photos souvenirs. C’est souvent les photos qui prennent beaucoup d’importance quand l’animal n’est plus là et qu’on veut garder ce souvenir. On peut à nouveau s’approcher de lui comme s’il était vraiment là.

Photo de détail

Mettre de la profondeur

Je crois que c’est ce que je préfère en portrait ! J’adore donner donner de la profondeur à mes images (ou du moins j’essaye). Mais ça veut dire quoi donner de la profondeur au juste ?

Quand on regarde quelque chose avec nos yeux, notre cerveau est capable d’apprécier à peu près la distance entre les éléments. Il est capable de te faire comprendre ce qui est loin, ce qui est près et à peu près la taille de ce que tu regardes. Sur une photo, c’est plus compliqué pour notre cerveau de faire cet exercice.

Pour donner une bonne sensation de profondeur, comme si tu y étais en vrai, il faut jouer avec les distances et les perspectives. Une bonne façon de le faire est d’avoir des avant-plan et des arrière-plan. Sinon ta photo sera toute plate et n’aura pas tellement d’intérêt pour le spectateur.

Si tu arrives à donner une sensation de profondeur en cadrant ta photo avec des éléments devant, d’autres flous plus loin derrière et avec des lignes pour lier le tout joliment, le spectateur entrera beaucoup plus facilement dans la photo !

Photo avec effet de profondeur

Sois patient…

J’en ai déjà parlé sur le blog, mais il faut apprendre à être très très patient en photographie. C’est avec l’expérience qu’on apprend à cadrer de mieux en mieux ses photos.

Et en progressant, tu n’auras plus le droit de te cacher derrière des excuses du genre ” Mais il y avait ce poteau-là, du coup ça fait moche”, ou encore “Il y avait plein de gens, c’est pas terrible mais j’ai dû faire avec”.

Non, ce n’est pas une excuse. Si un poteau te gêne, tu changes d’angle de prise de vue pour le sortir du cadre. S’il y a du monde qui passe, et bien tu attends qu’ils passent et de te retrouver seul, ou bien tu leur demandes 5 min d’attendre de prendre ta photo, ou encore tu changes de lieu pour être plus au calme. Tu peux aussi même décider d’intégrer les passants dans tes photos pour servir ta composition !

Dans tous les cas, des solutions s’offrent à toi. Après je te dis ça car je l’ai fait aussi ! Face à certaines critiques de mes photos, je me disais “Ouais, enfin j’avais pas les super conditions non plus”. Sûrement que c’était vrai. Mais j’avais toujours le choix de changer ces conditions avec un peu de patience, ou de les intégrer plus joliment avec de la créativité ! 😉

Je m’en suis rendue compte bien plus tard en admirant le travail de photographes que j’admire aujourd’hui. S’ils sont si admirables, c’est qu’ils ne laissent pas la composition de leurs photos au hasard et aux aléas des conditions qui se présentent à eux. Ils créent, tout “simplement” 🙂

Est-ce que tu utilisais déjà ces techniques sur tes photos ? Laquelle est-ce que tu utilises le plus ?

Si cet article t’a plu, n’hésite pas à le partager pour donner un coup de pouce au blog ! Oublie pas de demander ton livre gratuit ! 🙂 D’ici le prochain article, on se retrouve sur Instagram et Facebook ! Porte-toi bien, et surtout fais plein de photos pour mettre tes loulou à l’honneur !

Si cet article t'a plu, partage-le !
  • 16
    Partages

4 thoughts on “L’importance de cadrer une photo : il n’y a pas que la règle des tiers”

  1. A lire cet article on comprend mieux pourquoi la photographie est considérée comme un art à part entière !! Je n’aurais jamais imaginé qu’il existait des règles aussi “mathématiques” pour améliorer ses photos !! Merci pour ces conseils.

Laisser un commentaire